L’Université du Texas à Dallas développe un processus d’impression 3D micro métal pour le contrôle in situ de la microstructure.