Nomination de 29 chercheurs à la première cohorte de titulaires d’une chaire en intelligence artificielle Canada-CIFAR


30 millions de dollars de financement pour garantir la place du Canada à l’avant-plan de la recherche de pointe en IA


MONTRÉAL, le 3 déc. 2018 /CNW/ – Le Canadian Institute for Advanced Research (CIFAR) a fait l’annonce aujourd’hui de la cohorte inaugurale de titulaires d’une chaire en IA Canada-CIFAR (IACC) à IACan, la première réunion annuelle de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA. Ces grands chercheurs universitaires ont reçu cette nomination dans le cadre de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA, dotée d’un budget de 125 millions de dollars, et contribueront à maintenir la position de chef de file du Canada dans le domaine de la recherche en intelligence artificielle.

Pilier important de la Stratégie pancanadienne en matière d’IA, le programme des chaires en IA Canada-CIFAR vise à attirer et à maintenir en poste plus de 50 chercheurs de pointe en IA. Les titulaires d’une chaire sont nommés par l’un des trois instituts nationaux d’IA et y seront affiliés : Amii (Edmonton), Mila (Montréal) et Institut Vecteur (Toronto).

Parmi les 29 premiers titulaires d’une chaire, notons des spécialistes établis, ainsi que des chercheurs prometteurs en début de carrière dont la liste complète se trouve ci-dessous. Les titulaires d’une chaire IACC formeront l’ossature de recherche d’un écosystème robuste et durable de l’IA qui contribuera au maintien de la position de chef de file du Canada dans le développement et l’application de l’apprentissage automatique.

En 2017, le gouvernement fédéral a choisi le CIFAR pour diriger la Stratégie pancanadienne en matière d’IA assortie d’un financement de 125 millions de dollars en collaboration avec des centres de recherche en intelligence artificielle à Edmonton, à Montréal et à Toronto. Le soutien accordé aux chaires IACC est un des éléments d’une stratégie plus vaste destinée à renforcer le leadership du Canada dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Les dossiers de candidature des titulaires d’une chaire IACC ont été examinés par un comité consultatif scientifique international composé de chefs de file de la recherche issus de grandes institutions et entreprises du monde entier, dont Google, DeepMind, Microsoft, Facebook, l’Université de Stanford, l’Université de Princeton et le Centre national de la recherche scientifique (France).

Environ la moitié des titulaires occupent leur premier poste universitaire au Canada après avoir reçu une formation dans le monde entier, notamment aux États-Unis, en Chine, en Iran et en France. Ils se penchent sur un vaste éventail de sujets appliqués et théoriques, y compris le traitement du langage naturel, la reconnaissance des images, l’apprentissage par renforcement, la cryptographie, les réseaux convolutifs et le diagnostic médical.

Citations

L’Honorable Navdeep Bains, Ministre de  l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, a dit « L’intelligence artificielle prend chaque jour de plus en plus d’importance dans la vie des Canadiens. Elle est utilisée en médecine pour diagnostiquer le cancer, en musique pour composer des chansons et en sciences spatiales pour chercher des formes de vie extraterrestres. Le Canada s’est doté d’une stratégie nationale en matière d’intelligence artificielle, une première au pays, et est un chef de file mondial dans ce domaine transformateur. Notre gouvernement continuera d’appuyer l’Institut canadien de recherches avancées dans ses efforts pour faire du Canada un carrefour international en matière d’IA. Ce faisant, nous contribuerons à créer encore plus d’emplois et à stimuler la croissance économique au pays. »

L’Honorable Kirsty Duncan, Ministre des Sciences et des Sports, a dit « Les universités canadiennes contribuent depuis plusieurs années, avec le soutien du gouvernement, au développement de l’expertise en matière d’intelligence artificielle au pays. C’est la raison pour laquelle les connaissances et le bassin de talents sont si vastes dans ce domaine au pays et que nos laboratoires de recherche sont de calibre mondial. Les nouveaux titulaires de chaire vont aider le Canada à garder sa longueur d’avance, et je suis impatiente d’en savoir plus au sujet de leurs innovations fort prometteuses pour les Canadiens. »

Elissa Strome, directrice de la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle de CIFAR, a dit : « Nous sommes ravis de lancer le programme des chaires IACC par l’entremise de cette annonce et de l’événement IACan. Cet investissement majeur témoigne encore une fois de notre engagement à attirer et à maintenir en poste les plus grands talents en IA au Canada. » 

Alan Bernstein, président et chef de la direction de CIFAR, a dit : « Nous sommes emballés par la nomination de ces chercheurs exceptionnels à titre de titulaires d’une chaire IACC à travers le Canada. La Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle nous a permis de maintenir en poste ceux qui ont jeté les assises de l’IA et d’attirer au Canada d’éminents scientifiques de l’étranger. Il s’agit d’un grand pas en avant pour le Canada et d’une base essentielle pour rehausser le leadership mondial du Canada en matière de recherche et d’innovation en IA. »

John Shillington, chef de la direction de l’Amii, a dit : « L’Amii est ravi de participer à cette annonce historique et de jouer un rôle central dans l’élargissement des talents en IA au Canada. L’annonce d’aujourd’hui illustre non seulement que le Canada demeure une destination mondiale de premier plan pour l’IA, mais aussi que la Stratégie pancanadienne en matière d’IA fonctionne. »

Valérie Pisano, présidente et chef de la direction de Mila, a dit: «L’écosystème montréalais est en pleine croissance et ces investissements renforcent le rôle de Montréal en tant que leader mondial de la recherche en apprentissage profond et en apprentissage par renforcement »

Garth Gibson, président et chef de la direction de l’Institut Vecteur, a dit : « Les titulaires d’une chaire annoncés aujourd’hui comptent parmi les chercheurs les plus prometteurs à l’échelle mondiale et nous sommes ravis de pouvoir les aider à réaliser des recherches qui changeront le monde et le Canada. »

Faits et chiffres

  • Depuis 2017, les gouvernements de l’Alberta, de l’Ontario, du Québec et du Canada se sont engagés à verser 307 millions de dollars au profit de l’IA.
  • La Stratégie pancanadienne en matière d’IA, assortie d’un financement de 125 millions de dollars, compte quatre piliers:
    • Programme des chaires IACC
    • Instituts d’IA
    • Programme IA et société
    • Programme national en IA
  • Nomination aujourd’hui de 29 titulaires d’une chaire:
    • Environ 30 millions de dollars de financement
    • 14 embauches, 15 maintiens en poste
    • 10 universités autour du pays
    • 9 femmes

À propos de

CIFAR
Le CIFAR réunit des chercheurs exceptionnels de tous horizons géographiques et disciplinaires pour résoudre les grands défis de notre époque. Le CIFAR soutient la recherche de pointe qui pourrait avoir un impact mondial. En 2017, le gouvernement du Canada a choisi le CIFAR pour diriger la Stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle, assortie d’un financement de 125 millions de dollars.

Personne-ressource : Jon Farrow, Spécialiste des relations avec les médias
jon.farrow@cifar.ca

Amii
L’Alberta Machine Intelligence Institute (Amii) est un laboratoire de recherche basé à Edmonton qui repousse les frontières du savoir et permet aux entreprises de rehausser leur compréhension de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique. L’Amii vise à faire avancer la recherche scientifique, à cultiver le talent et à stimuler les affaires afin de bâtir un écosystème florissant de l’intelligence artificielle en Alberta.

Personne-ressource: Spencer Murray, Gestionnaire, communications et relations publiques
spencer@amii.ca

Mila
L’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila) est un laboratoire de recherche qui regroupe des experts de l’apprentissage profond. Reconnu mondialement pour ses contributions importantes à l’apprentissage profond, le Mila se distingue dans de nombreux domaines, soit la modélisation du langage, la traduction automatique, la reconnaissance des objets et les modèles génératifs.

Personne-ressource: Vincent Martineau, Chef, communications et relations médias
vincent.martineau@mila.quebec

Institut Vecteur
Basé à Toronto, l’Institut Vecteur est une société indépendante sans but lucratif qui se consacre à la recherche en intelligence artificielle (IA) et qui constitue un pôle d’excellence en apprentissage automatique et en apprentissage profond. L’Institut Vecteur rehaussera l’excellence et le leadership du Canada en matière de création et d’utilisation de connaissances en IA pour favoriser la croissance économique et améliorer la vie des Canadiens.

Personne-ressource: Andrea Arbuthnot, Directrice, communications et engagement
media@vectorinstitute.ai

Première cohorte de titulaires d’une chaire IACC

Amii – Edmonton

Angel Chang, Professeure adjointe, Université Simon Fraser
Alona Fyshe, Professeure adjointe, Université de l’Alberta; Chercheuse mondiale CIFAR-Azrieli, programme Cerveau, esprit et conscience
Martha White, Professeure adjointe, Université de l’Alberta
James Wright, Professeur adjoint, Université de l’Alberta

Mila – Montreal

Marc Bellemare, Chercheur, Google Brain; Boursier du CIFAR, programme Apprentissage automatique, apprentissage biologique; Professeur auxiliaire, École d’informatique, Université McGill
Yoshua Bengio, Directeur scientifique, Mila; Chaire de recherche du Canada en algorithmes d’apprentissage statistique; Professeur, Université de Montréal; Codirecteur, programme Apprentissage automatique, apprentissage biologique
Jackie Cheung, Professeur adjoint, Université McGill
Aaron Courville, Professeur agrégé, Université de Montréal; Bousier du CIFAR, programme Apprentissage automatique, apprentissage automatique
Simon Lacoste-Julien, Professeur adjoint, Université de Montréal; Boursier du CIFAR, programme Apprentissage automatique, apprentissage automatique, apprentissage biologique
Hugo Larochelle, Chercheur, Google Brain; Professeur auxiliaire, Université de Montréal; Directeur associé, programme apprentissage automatique, apprentissage biologique du CIFAR
Ioannis Mitliagkis, Professeur adjoint, Université de Montréal
Christopher Pal, Professeur agrégé, École Polytechnique de Montréal; Professeur auxiliaire, Université de Montréal; Chercheur principal, Element AI
Joelle Pineau, Professeure agrégée, Université McGill; Boursière principale du CIFAR, programme Apprentissage automatique, apprentissage biologique; Chercheuse et chef de site, Facebook AI Research, Montréal
Doina Precup, Professeure agrégée, Université McGill; Boursière principale du CIFAR, programme Apprentissage automatique, apprentissage biologique; Directrice scientifique associée, Healthy Brains for Healthy Lives, FERAC; Directrice de l’équipe de recherche, DeepMind, Montréal
Blake Richards, Membre associé du corps professoral, Institut Vecteur; Professeur adjoint, Université McGill; Boursier du CIFAR, programme Apprentissage automatique, apprentissage biologique
Reihaneh Rabbany, Professeure adjointe, Université McGill
Jian Tang, Professeur adjoint, HEC Montréal
Pascal Vincent, Professeur agrégé, Université de Montréal; Chercheur, Facebook AI Research, Montréal; Boursier associé du CIFAR, programme Apprentissage automatique, apprentissage biologique

Institut Vecteur – Toronto

Jimmy Ba, Professeur adjoint, Université de Toronto
Juan Felipe Carrasquilla, Professeur auxiliaire, Université de Waterloo
Murat Erdogdu, Professeur adjoint, Université de Toronto
Sanja Fidler, Professeure adjointe, Université de Toronto
Marzyeh Ghassemi, Professeure adjointe, Université de Toronto
Roger Grosse, Professeur adjoint, Université de Toronto; Chaire de recherche du Canada en inférence probabiliste et apprentissage profond
Alireza Makhzani, Membre du corps professoral, Institut Vecteur
Quaid Morris, Professeur, Université de Toronto;
Sara Mostafavi, Professeure adjointe, Université de la Colombie-Britannique; Chaire de recherche du Canada en biologie computationnelle; Boursière du CIFAR, programme Développement du cerveau et de l’enfant
Nicolas Papernot, Professeur adjoint, Université de Toronto
Frank Rudzicz, Scientifique, University Health Network; Professeur agrégé (statut), Université de Toronto Scientifique associé, Institut du savoir Li Ka Shing de l’Hôpital St. Michael’s

SOURCE Institut canadien de recherches

Renseignements : Jon Farrow, Spécialiste des relations avec les médias, jon.farrow@cifar.ca

Pour lire la nouvelle, cliquez ici.

Retour à la liste des nouvelles >