Le C2MI de Bromont, assise du monde numérique

La microélectronique est présente partout, pas seulement dans nos téléphones intelligents et dans nos ordinateurs. Elle participe, discrètement, à tous les systèmes automatisés qui facilitent notre quotidien et génèrent les données indispensables à l’intelligence artificielle. « Lorsque les portes du métro s’ouvrent et se ferment, des systèmes électroniques s’activent et surveillent le processus », note par exemple Normand Bourbonnais, président-directeur général du Centre de Collaboration MiQro Innovation (C2MI) de Bromont, le plus important centre de recherche et de développement de produits dédié à la microélectronique en Amérique.

Les nombreux capteurs qui alimentent l’Internet des objets, l’implantation de technologies médicales sur et dans le corps humain, et la multiplication des objets connectés liée à l’arrivée du 5G sont quelques-unes des tendances qui promettent à la microélectronique un avenir florissant.

Les systèmes les plus performants ne viennent pas tous d’Asie. Le Nord-est américain est un pôle majeur de fabrication en microélectronique. Cette industrie joue aussi un rôle important dans l’économie du Québec : plus de 700 entreprises y emploient collectivement 45 000 personnes, ce qui en fait un secteur d’envergure comparable à celui de l’aérospatiale.

Lire l’article complet ici. | Journal Les Affaires – 3 mars 2020

Retour à la liste des nouvelles >