Des chercheurs canadiens s’associent à des pairs étrangers et à des entreprises pour former la prochaine génération de leaders en sciences et en génie

Le gouvernement du Canada annonce des fonds de plus de 29 millions de dollars pour 18 équipes de chercheurs du pays

SHERBROOKE, QC, le 16 juill. 2018 /CNW/ – Les scientifiques et les ingénieurs du Canada de la prochaine génération peuvent compter sur leurs mentors du milieu de la recherche et en entreprise pour les aider à acquérir les connaissances, l’expérience et les compétences dont ils ont besoin pour obtenir les emplois de l’avenir. Ces jeunes chercheurs prometteurs ont aussi l’occasion d’apprendre de leurs homologues du monde entier, qui présentent de nouvelles perspectives et sont attirés par la forte communauté scientifique du Canada.

Cette combinaison extraordinaire de recherche, de partenariats avec des entreprises et d’expertise étrangère crée les conditions parfaites pour de nouveaux investissements en science.

Aujourd’hui, l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et ministre des Sports et des Personnes handicapées, a annoncé l’octroi de 29,7 millions de dollars en subventions du Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l’expérience en recherche (FONCER) à 18 équipes de chercheurs canadiens des quatre coins du pays qui travaillent à faire des découvertes et à développer l’innovation dans des domaines tels que la protection de l’environnement, l’énergie verte et la fabrication de pointe. Les équipes comportent un grand nombre de collaborateurs de plusieurs pays, dont l’Allemagne, la France, l’Australie, les États‑Unis, la Suisse et le Brésil.

Deux des dix-huit équipes en question sont dirigées par Dominique Gravel et Yves Bérubé-Lauzière de l’Université de Sherbrooke. M. Gravel et son équipe s’emploieront à développer l’expertise technique et la puissance informatique nécessaires pour gérer l’énorme quantité d’information qui servira à anticiper les conséquences futures de l’activité humaine sur la biodiversité. Quant à M. Bérubé-Lauzière et son équipe, ils mèneront des recherches sur les moyens de faire le pont entre la science quantique et les technologies quantiques.

En plus de renforcer les partenariats entre des équipes de recherche du Canada et de l’étranger, le Programme FONCER, qui est administré par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG), offre aux étudiants la possibilité de recevoir une formation pratique qui les prépare aux emplois de demain ainsi que d’établir des liens avec des gens qui travaillent dans les secteurs public et privé et dans des organismes communautaires.

Citations

« Lorsque de jeunes Canadiens choisissent les sciences, des programmes tels que FONCER leur permettent de réaliser leurs ambitions et d’acquérir l’expérience pratique dont ils ont besoin pour démarrer leur carrière. Grâce aux relations qu’ils auront établies avec des gens de divers domaines dans le monde entier dans le cadre de ce programme, ces jeunes chercheurs de talent contribueront à la réputation du Canada comme chef de file de la recherche et de l’innovation. »
– L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et ministre des Sports et des Personnes handicapées

« Le Programme FONCER finance des activités exceptionnelles d’encadrement et de formation qui permettent aux étudiants d’acquérir une expérience pratique qui complète bien leur formation en recherche dans le domaine des sciences et du génie. Comme l’accent est mis sur l’esprit d’équipe, la communication et la collaboration fructueuse, ils développent les aptitudes fondamentales dont ils ont besoin pour s’intégrer au marché du travail, telles que la résolution de problèmes et la pensée critique, créative et flexible. »
– B. Mario Pinto, président du CRSNG

« Les nouvelles contributions de l’Université de Sherbrooke dans deux domaines permettent de répondre aux besoins de la société. D’une part, elle appuie le développement des compétences informatiques de pointe et de l’expertise en analyse de données des prochaines générations d’écologistes à l’ère de Big data. D’autre part, elle favorise la formation des futurs scientifiques, ingénieurs et entrepreneurs dans le domaine des technologies quantiques. Grâce à des regroupements multidisciplinaires d’excellence, à des thèmes fédérateurs de recherche et à son approche partenariale, l’UdeS prépare les professionnels hautement qualifiés qui pourront relever les nombreux défis d’un monde de plus en plus complexe. »
– Pierre Cossette, recteur, Université de Sherbrooke

Faits saillants

  • Les équipes financées par le Programme FONCER sont composées de chercheurs et d’innovateurs canadiens et étrangers qui mettent à profit dans le laboratoire des compétences et des bagages d’expérience riches et diversifiés. Dans le cadre du programme, les stagiaires font des stages chez plusieurs partenaires du secteur privé ou au sein d’organismes gouvernementaux.
  • Les deux équipes de l’Université de Sherbrooke qui recevront une subvention du Programme FONCER sont :
    • l’équipe BIOS2 : Computational Biodiversity Science and Services, dirigée par Dominique Gravel;
    • l’équipe QSciTech : Bridging the Gap between Quantum Science and Quantum Technologies – Training the Next Generation of Quantum Scientists, Engineers and Entrepreneurs, dirigée par Yves Bérubé‑Lauzière.
  • Cette année, les projets financés par le Programme FONCER portent sur des sujets très variés, dont l’intelligence artificielle, la technologie quantique, la photonique, la bioingénierie, l’infrastructure urbaine, les matériaux polymères de pointe et la technologie prêt‑à‑porter.

Deux autres équipes (PRoTECT – Plant Responses To Eliminate Critical Threats, dirigée par Li Xin de la University of British Columbia et Advanced Polymer Composite Materials and Technologies, dirigée par Jeffrey Wood de la Western University) travailleront en collaboration avec la fondation de recherche allemande Deutsche Forschungsgemeinschaft. Cette collaboration découle d’un partenariat entre le CRSNG et la Fondation qui vise à favoriser la formation bilatérale et les échanges étudiants entre l’Allemagne et le Canada.

Liens connexes

Liste complète des titulaires de 2018 d’une subvention FONCER.
Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l’expérience en recherche (FONCER)
Où le CRSNG investit et pourquoi
Une vision du CRSNG en 2020

À propos du CRSNG

Chaque année, le CRSNG investit plus de 1,2 milliard de dollars dans la recherche en sciences naturelles et en génie au Canada. Grâce à ces fonds, plus de 11 000 professeurs‑chercheurs de calibre mondial font des découvertes et produisent des percées scientifiques. Ces fonds favorisent également les partenariats et les collaborations qui rapprochent les entreprises des découvertes et des découvreurs. Les partenariats que le CRSNG permet d’établir entre les chercheurs et les entreprises contribuent à orienter la recherche et développement et à relever les défis que pose le passage du laboratoire au marché.

Le CRSNG offre également des bourses et des possibilités de formation pratique à plus de 30 000 étudiants de niveau postsecondaire et stagiaires postdoctoraux. Ces jeunes chercheurs forment la prochaine génération de chefs de file en sciences et en génie au Canada.

SOURCE

Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG)

Renseignements : Ann Marie Paquet, Attachée de presse, Cabinet de la ministre des Sciences, Tél. : 343-291-2692, Courriel : ann-marie.paquet@canada.ca; Relations avec les médias, Innovation, Sciences et Développement économique Canada, Tél. : 343-291-1777, Courriel : ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca; Valérie Levert-Gagnon, Agente des relations avec les médias et des affaires publiques, Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, Tél. : 613-996-2341, Courriel : media@nserc-crsng.gc.ca

Retour à la liste des nouvelles >