info@c2mi.ca 1 450 534-8000

Polytechnique Montréal démarre un programme pancanadien de recherche et de formation collaborative en électronique et en écoconception durables

Déchets électroniques : une mine d’or cachée

MONTRÉAL, le 5 août 2020 /CNW Telbec/ – Alors que la COVID-19 a créé une rupture majeure des chaînes d’approvisionnement en électronique dans le monde, Polytechnique Montréal démarre un programme pancanadien de recherche et de formation collaborative en électronique et en écoconception durables, baptisé « CREATE SEED ». L’initiative rassemble une vingtaine d’universités et de partenaires du Canada et de l’étranger qui ont pour objectif d’améliorer la façon avec laquelle on réutilise et recycle les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) en plus de promouvoir l’écoconception.

La demande incessante de produits électroniques génère chaque année une quantité impressionnante de déchets. En 2016 seulement, c’est plus de 44,7 mégatonnes de DEEE qui ont été produites sur la planète, dont 724 kilotonnes au Canada. Si ces DEEE contiennent des substances dangereuses pour la santé et l’environnement, ils recèlent aussi des métaux précieux qui présentent un intérêt économique pour l’industrie du recyclage. À titre d’exemple, une tonne de téléphones portables renferme environ 100 fois plus d’or qu’une tonne de minerai d’or. L’initiative CREATE SEED veillera entre autres à optimiser la récupération de matériaux de valeur comme celui-là, tout en revoyant le fonctionnement des chaînes d’approvisionnement en électronique.

Lire l’article

Retour à la liste des nouvelles >