Quantique et intelligence artificielle au Québec: l’UdeS au coeur des perspectives prometteuses

Quantique et intelligence artificielle au Québec: l’UdeS au coeur des perspectives prometteuses

La puissance du calcul quantique est appelée à développer l’intelligence artificielle, et vice versa, puisque les deux sciences sont complémentaires. En créant la Chaire en calcul quantique, financée en majeure partie par le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec (MEI), l’Université de Sherbrooke met tout en place pour contribuer au plein déploiement de ce tandem puissant.

Cette chaire sera dirigée par le physicien théoricien Stefanos Kourtis, professeur au Département de physique et membre de l’Institut quantique (IQ) depuis janvier 2020.

Selon une vision multidisciplinaire jumelant la physique et le numérique, cet expert des systèmes quantiques recrutera et formera les meilleurs talents afin de doter l’industrie québécoise du savoir nécessaire au développement des technologies quantiques.

Le Québec, grâce notamment à l’IQ, est chef de file mondial en sciences quantiques. Au cours des 10 dernières années, des géants de l’informatique comme Google, IBM, Intel et Rigetti ont eu recours aux découvertes réalisées à l’UdeS pour le développement de technologies de pointe impliquant des investissements majeurs. La création de cette chaire s’inscrit dans ce contexte favorable.

Rappelons que la mise en place d’un nouvel Espace IBM Q de même que la construction d’un nouveau bâtiment ultraspécialisé en sciences quantiques positionnent l’IQ avantageusement sur plusieurs plans, notamment dans la course mondiale que se disputent les géants de l’informatique quant à l’invention de l’ordinateur quantique.

Lire l’article complet

Retour à la liste des nouvelles >